C.5 Conscience et créativité

Les notions de créativité et de conscience soulèvent des questions fondamentales. Alors qu’il y a trente ans, ces notions n’étaient même pas reconnues chez les animaux, les choses sont en train d’évoluer. Dans un monde où des intelligences artificielles apparaissent, où la notion de créativité n’est plus l’apanage des humains, où la propriété intellectuelle est repensée, quelles relations et quels cadres faut-il considérer face à l’intelligence artificielle ?

Samedi 16 octobre 2021

16h30 – 18h00 (UTC +2)

Théâtre Saint-Gervais, Genève

NOMBRE DE PLACES LIMITEES

Inscriptions obligatoires

Panélistes

MACDONALD Raymond

MACDONALD Raymond

Professeur de psychologie musicale et d'improvisiation, université d'Edimbourg

Professeur de psychologie musicale et d’improvisation à l’université d’Édimbourg, Raymond MacDonald est psychologue de la santé agréé, il est également saxophoniste et compositeur. Ses recherches actuelles portent sur des questions liées à l’improvisation, à la communication musicale, à la santé et au bien-être par la musique, à l’éducation musicale et aux identités musicales. Son travail s’appuie sur une vision de l’improvisation en tant que processus social, collaboratif et créatif unique qui offre des possibilités de développer de nouvelles façons de penser et de travailler de manière créative.

RUDRAUF David

RUDRAUF David

Chercheur en robotique autonomie d'inspiration humaine

Depuis de nombreuses années, David Rudrauf travaille sur l’émergence de la robotique emphatique avec des projets suisses, européens ainsi que des consortium multidisciplinaire sur la conscience artificielle et la robotique emphatique. Il étudie spécifiquement les relations avec le corps et le cerveau, son rôle dans l’apprentissage et la résilience, aux niveaux individuel et intersubjectif.

BASALAMAH Salah

BASALAMAH Salah

Professeur, Université d'Ottawa, Canada

Le professeur Salah Basalamah a développé une forte expertise sur le droit d’auteur. Il examine ses implications culturelles, politiques et éthiques dans une perspective post-coloniale. Il remet en question le droit d’auteur en tant que marchandisation de la production intellectuelle et en tant qu’instrument de l’impérialisme culturel de la mondialisation. Les parallèles à établir avec l’intelligence artificielle et ses “créations” prennent tout leur sens dans l’élan actuel de nouvelles perspectives créatives avec l’IA.

O'HEAR Jonathan

O'HEAR Jonathan

Directeur artistique AiiA festival

Cinéaste de formation et passionné pour la manipulation de la lumière, du son et de la vidéo dans divers contextes. Entre 2013 et 2017, il a été le co-directeur artistique et organisationnel de la compagnie de danse contemporaine Neopost Foofwa à Genève. En 2018, il se consacre entièrement à ses propres projets dont la création de DAI, artiste à l’intelligence artificielle. Un projet commun avec le sculpteur Martin Rautenstrauch et l’ingénieur Timothy O’Hear, exposé à Bâle, pour l’ouverture du Musée Tinguely.